Posez votre question

C’est parti pour la dépénalisation du cannabis !

Le coup d’envoi de la dépénalisation du Cannabis a été lancé. On s’en souvient, c’était l’une des promesses de campagne du candidat Macron. Le Ministre de l’Intérieur vient de le confirmer, la réforme aura bien lieu très prochainement.

Bientôt consommer du cannabis sera un geste qui ne conduira plus systématiquement au Tribunal. Le Gouvernement Philippe envisage une simple contravention : une idée proposée par le candidat vainqueur de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron. Ainsi la procédure est simplifiée pour qu’il y ait une action immédiate des policiers et la possibilité de donner une amende.

Aujourd’hui, la loi de 1970 prévoit 3 750 euros d’amende et jusqu’à un an de prison. Mais dans la pratique, ces peines sont rarement appliquées. En effet, puisque en 2014 selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur sur plus de 150 000 usagers interpellés seuls 33 000 ont abouti à une condamnation dont 3 000 peine de prison. De ce fait, un million d’heures de procédures par an pour les forces de l’ordre sera libéré. Les policiers utiliseront désormais le PV électronique, ce qui sera instantané et qui surtout libérera des heures de travail pour les forces de l’ordre qui pourront dorénavant se consacrer à des tâches plus importantes.

En apparence moins sévère, la contravention pour une simple consommation de cannabis s’avèrera être plus efficace, selon les experts de la lutte anti-drogue. Puisqu’il y aura une réponse systématique : l’amende qui devra être versée lorsque l’infraction est constatée. L’amende devrait être de niveau 4 à 90 euros.

Les trafiquants encourront toujours une peine de prison. La nouvelle mesure devra prendre effet dans 3 à 4 mois.

Toutefois, devrait-on supprimer la peur de la sanction pénale pour les jeunes ?

Rappel gratuit Immediat

×